Accueil Présentation Pourquoi ? Prestations Contextes Références Contacts Privé Actualités


 
rectangle degradé CONTEXTES / ENVIRONNEMENTS TECHNIQUES 
 
WEB - Internet - Intranet - Extranet
Plateformes Windows et LAMP
 
  • HTML - DHTML - Css - Javascript - intégration de flux RSS
  • Flash - CooL3D - Paintshop - Photoshop - Buttonfly - Dreamweaver
  • IIS - FTP - Apache
  • PHP - MySql - Access (Odbc) - Interbase - SQL/Server
    génération des résultats en grilles pour Excel, ou au format PDF,
    création d'images à la volée (libairie GD), sauvegarde en container ZIP
  • commerce electronique / e-commerce : liaison avec les sytèmes
    de paiement par carte bancaire ATOS, SCELLIUS, CYBERMUT,
    PAYPAL
    ...  
 
MICRO-INFORMATIQUE
PC Ms/Dos - PC MOS - NETWARE - Windows 95 / 98 / NT 2000
Client Serveur - Client Léger TSE - MetaFrame
 
  • dBASE-III - Clipper / Nantucket - Funcky - Blinker
    PL1-80 - Pascal - Delphi - Basic PDS 7 - Cobol Microfocus
Paradox / PAL (Objectpal) PARADOX est un L4G / SGBD relationnel crée par la société ANSA Software en 1985, racheté par BORLAND en 1987 qui le porte sous Windows en 1993. Enfin PARADOX est racheté à BORLAND par COREL en 1996.

• PARADOX Windows met à disposition une interface standard de définition et de manipulation de fichiers et une interface utilisateur de haut niveau basée sur les fiches / formulaires modifiables et personnalisables à l'infini. PARADOX Windows gère les fichiers DB et DBF ainsi que les principales basses de données via SQL Links : SQL/Server, Sysbase, DB2, Informix, Oracle, Interbase...

• PARADOX Windows possède un puissant gestionnaire de requêtes en mode SQL ou QBE (Query By Exemple, "requête par l’exemple"). Le mode QBE permet à l'utilisateur d'exprimer sa demande en définisanst la réponse qu'il souhaite obtenir au lieu de formaliser sa question comme en SQL

• PARADOX Windows intègre Objectpal un langage de programmation puissant et simple. Objectpal est un langage de haut niveau "orienté" objet. Le code d'un script est attaché à un object / à un évènement de la feuille. Un application est constituée d'une multitude de séquences de code rattachées aux évènements et objets des fiches. Le code peut être stocké dans un object de la fiche ou dans des bibliothèques et des scripts (centralisation / réutilisation du code)

  • Composeur vidéotex Kristel - Serveur Minitel Hostel-IV + interface SQL
  • Réseaux Lan/Wan TCP/IP - Ethernet - Arcnet - DEC Pathwork - X25
    Concentrateurs X25 - Routeurs Numéris / ADSL
    Transferts bancaires Pelican PC - CFTPC - Emulations 3270
    Reachout - VNC - PC Telex - Faxserve
  • Atguard - Dynazip (API) - Arcserve - Backup Exec
  • Clients Légers HOBLink JWT - TSE - Citrix WinFrame - MetaFrame 1.8 et XP
  • Bureautique Amipro - Wordpro - Excel - Word - Acrobat
 
GRANDS SYSTEMES IBM
MVS - VM - DOS / VSE
 
  • Cics
CICS Customer Information Control System est un serveur de transactions conçu initialement pour les Mainframe IBM.

• CICS supporte facilement des milliers de transactions par seconde. Les applications CICS peuvent être écrites dans divers languages notamment en C, C++, ASSEMBLEUR, COBOL, PL1, ...

• Une transaction CICS est initiée par un terminal via un code transaction, qui active un programme associé. Le programme envoi les données à afficher à la fin de son déroulement. C'est CICS qui décide ensuite de garder ou de de décharger le programme de la mémoire suivant la demande des terminaux.

• Les affichages peuvent être mis en forme par le biais de BMS (Basic Mapping Support) Les fichiers (VSAM) sont gérés par CICS via les tables de descriptions. CICS permet aussi l'accés aux bases de données SQL/DS, DL1 ou DB2 ...

• La robustesse , la performance de CICS et la stabilité des spécifications qui n'ont pratiquement pas été changées depuis le début en 1969 ont favorisé son utilisation et sa pérénité dans les plus grandes entreprises.

 (Macro-level & Command Level)
  • IMS DB / DC
  • DL/1 - Vsam - Tso / Ispf
  • Jcl & Utilities
  • RPL - APL - Fortran
  • Assembleur - Cobol - PL1
L&rsquo assembleur, est inventé en 1950 par Maurice V. Wilkes de l'université de Cambridge. Avant l'assembleur, la programmation s'effectuait directement en binaire.

• L'assembleur permet d'effectuer les opérations en utilisant une codification des instructions en mnémoniques alphabétiques (exemples: CLC pour la comparaison, AR pour l'addition de registre, MVC pour le déplacement etc ...) Ces instructions sont ensuite traduites en langage machine

• L'adressage de l'assembleur est concu sous la forme base + déplacement. l'adresse de base est stockée dans un registre appelé registre de base. L'implémentation du jeu décimal (représentation BCD Packed) permet les calculs exacts en gestion

• Les fichiers gérés par l'assembleur sont les accés VSAM ainsi que les bases de données SQL/DS, DL1 ou DB2.

• L'assembleur IBM connait son essor avec l'avènement des ordinateurs de la série IBM 360 en 1964, puis IBM 370 en 1970. De nombreuses applications développées subsistent encore actuellement. L'assembleur est utilisé (mais de plus en plus rarement) pour le développement de routine ou de programme où la performance est critique. Exemple : routine d'impression ou de calcul utilisée sous CICS par de nombreuses tâches. Cette routine sera aussi rendue "résidente"

COBOL [langage] : COmmon Business Oriented Language Un des premiers langages de l'histoire de l'informatique, créé aux États-Unis, dans les années 1960 par la CODASYL (COnference on DAta SYstems Languages).
Ses principales caractéristiques:

• Le COBOL a une syntaxe proche de la langue naturelle (anglais), le code source très descriptif est verbeux et possède de nombreux mot-clés réservés

• Le COBOL permet d'effectuer des calculs comptables et financiers "exacts" du fait de ses capacités arithmétiques en décimal et en virgule fixe

• Les fichiers gérés par le COBOL sont les accés VSAM ainsi que les bases de données SQL/DS, DL1 ou DB2.

• Plus de la moitié des applications de gestion développées dans le monde le sont en COBOL. Ces applications font souvent plusieurs centaines de milliers de lignes de code et sont encore en fonctionnement, surtout dans le monde de la finance (assurances & banques)

PL1 ou PLI ou PL/1 (Programming Language 1)le language phare des années 1960/1970 a été créé par IBM en 1964. Il combine les caractéristiques du FORTRAN du COBOL et de l'ALGOL.

• Le PL1 possède un système puissant de gestion de fichiers (nettement supérieur à celui de COBOL), le traitement de tableaux multi- dimensionels, un mécanisme complet de traitement de listes, un macro- générateur qui permet des extensions au langage. Il n'y a pas de mot-reservés en PL1, la syntaxe suivante est valide => IF THEN = 2 THEN IF = THEN + 3;

• Le PL1 intègre de nombreuses fonctions incorporées (BUILTIN FUNCTION) dont des fonctions de calcul scientifique comme celles du FORTRAN, de traitement des nombres complexes, avec gestion de la précision, sur des mots de 64 bits fixes ou flottants, de calcul en mode décimal, et un jeu complet d'opérateurs sur les chaînes de caractères et de bits, la gestion multitâches et multitraitement, la récursivité, la réentrance, l'allocation dynamique de la mémoire

• Les fichiers gérés par le PL1 sont les accés VSAM ainsi que les bases de données SQL/DS, DL1 ou DB2.

• Le PL1 est utilisé dans de nombreuses applications tant de gestion que scientifiques. Il est aussi utilisé pour écrire des compilateurs / interpréteurs.

 
[Up]

Dimanche 19 Novembre 2017 à 05:49:15